Auroville, une cité utopique dans le sud de l’Inde

2946

Auroville est une cité expérimentale située à une dizaine de kilomètres à peine de Pondicherry, dans l’état du Tamil Nadu. Elle émane d’un rêve, celui de « La Mère« , Mirra Alfarsa, une française qui deviendra la compagne spirituelle du philosophe Indien Sri Aurobindo :

 

 Il devrait y avoir quelque part sur terre un lieu qu’aucune nation ne pourrait revendiquer pour sa propriété exclusive, où tous les êtres humains de bonne volonté, sincères dans leur aspiration pourraient vivre librement en citoyens du monde obéissant à une seule autorité, celle de la Suprême Vérité. 

 la Mère et Sri Aurobindo

 

Le rêve prend forme en 1968, grâce à l’architecte français Roger Anger. La cité est construite en forme de spirale galactique divisée en quatre zones, culturelle, résidentielle, internationale et industrielle et s’organise autour du coeur ou plutôt de l’âme du lieu, le Matrimandir, destiné à la méditation. Construite sur un plateau désertique, la région d’Auroville est devenue une forêt verdoyante grâce aux efforts de plantation de milliers d’arbres et aux travaux d’irrigation réalisés par les pionniers de la cité.

 

La Charte d’Auroville

 

Auroville n’appartient à personne en particulier. Elle appartient à toute l’Humanité. Mais pour y séjourner, il faut être le serviteur volontaire de la Conscience Divine

Auroville sera le lieu de l’éducation perpétuelle, du progrès constant, et d’une jeunesse qui ne vieillit point

Auroville veut être le pont entre le passé et l’avenir. Profitant de toutes les découvertes extérieures et intérieures, elle veut hardiment s’élancer vers les réalisations futures

Auroville sera le lieu des recherches matérielles et spirituelles pour donner un corps vivant à une unité humaine concrète

 

 

La vie dans la cité utopique d’Auroville

 

Aujourd’hui sous la protection du gouvernement Indien et de l’Unesco, la cité compte environ 2300 habitants dont plus de 40% sont Indiens, 80 communautés réparties sur 20km2 et englobe environ 50 nationalités. On est encore loin du rêve initial, 50 000 personnes!!! Mais petit à petit…

marché d'Auroville En principe il n’y a pas d’argent à Auroville, l’éducation, la santé, la culture et le sport sont gratuits et les achats à l’intérieur d’Auroville sont débités virtuellement mais la cité est connectée à l’extérieur et a besoin d’argent par conséquent certains résidents  touchent une aide de 5 000 roupies (70euros) tandis que d’autres utilisent leurs fonds propres. Beaucoup d’Auroviliens travaillent pour faire face aux frais et leur travail s’organise autour de la fabrication artisanale de bougies, gâteaux, encens, miel, vêtements et hébergement des invités, ils donneront une partie des bénéfices à la fondation d’Auroville.

 

 

Nous y étions

 

visitor center  Auroville fait parler, fait rêver ou bien râler, le mieux est encore d’y aller mais, comme on va se promener, sans rien en attendre, en étant simplement ouvert à l’expérience qu’elle offre. On entre dans Auroville sans vraiment sans rendre compte, sur une petite route comme toutes les autres en Inde, bruyante et encombrée, parfumée et joyeuse, quelques échoppes touristiques de temps à autre, quelques restaurants.

Il faut bien un quart d’heure en scooter, eh oui on le quitte plus le scooter, les cheveux dans le vent, je ne reconnais plus personne en… enfin bon… pour atteindre un des bâtiments principaux de la cité, le « visitor’s center » qui vous accueille et vous renseigne, tout est très organisé.

panneau visitors center A part profiter de la verdure pour se rafraichir les neurones, la seule chose à « visiter » (ou qui vous visite…) est le Matrimandir, « Le temple de La Mère » surnommé « l’Ame de la cité », destiné à la méditation. Cela n’est pas si simple que ça en a l’air et ça se mérite… D’abord nous nous rendons dans un petit bureau pour nous inscrire mais comme il est 13h, c’est raté, il faudra attendre un peu, en fait il n’y a que deux créneaux horaires pour s’inscrire, entre 10h et 11h du matin ou l’après midi entre 2 et 3h, n’oubliez pas non plus que c’est fermé le mardi. Du coup on est pile à l’heure et presque les premières au bureau l’après midi :

 

  K – Hi we would like to go to the Matrimandir?

   Mister Matrimandir  – Yes what’s your name ?

   K – My name is Karine

   A – And my name is Audrey

   Mister Matrimandir  – Ok Karine and Audrey, tomorrow is full so it will be on monday, is that ok?

   K – Yes, perfect thank you. Et je pense secrètement et pour moi même que… lundi c’est bien, c’est le début de semaine, et donc…que… comme ça c’est aussi le début…

   A – Bon on y va?        

Audrey m’interrompt dans mes divagations

 

Nous sortons avec notre petit carton des dix commandements de choses à faire et à ne pas faire, le sourire aux lèvres, excitées de cette nouvelle aventure…

bodhidarma guest house Nous rentrons « à la maison », notre Hutte préférée, chez Aurélie et Riaz, la guest house de rêve « Bodhidarma » pour profiter du temps qui passe et d’une bonne rigolade sur l’énorme trampoline du jardin. Je fais une parenthèse pour vous parler un peu de ce couple Franco Tamoul, parce que si vous allez dans le coin, c’est l’adresse de rêve!!!! Sympa, pas cher, confortable, bien situé, accueillant, serviable et surtout il règne chez eux une formidable ambiance. Nous, on les adore!!!

Bon revenons à nos mout… à nos vaches, la visite du Matrimandir. Rendez vous à 8h45 au « visitors center », direction, la salle de vidéo où nous est présenté le projet d’Auroville. Il y a là un bon groupe d’une trentaine de personnes de toutes les nationalités. La vidéo dure 10 minutes, malheureusement pour nous, le son se coupe et nous sommes privées des dernières explications… La maintenance essaye de le remettre mais non non on nous fait sortir, c’est l’heure du minibus qui nous emmène dans les jardins du Matrimandir.

Deux tours de bus après, tout le monde est là, nous sommes accompagnées par Steve, Australien et Aurovillien depuis vingt ans, il nous explique le déroulement de la « visite ». Vous entrerez par ici, sortirez par là, attendrez ici… comme je l’ai déjà dit plus haut, c’est très organisé…

banian matrimandir Les jardins sont magnifiques, verts, fleuris, calmes et silencieux. Face à nous, cette énorme boule d’or comme sortie de terre, impressionnante. Elle est en fait constituée de quelques sept cents disques dorés (à la feuille d’or svp…) qui brillent de mille feux… Avant d’en fouler le sol, nous nous arrêtons un moment sous le Banian, magique, d’une envergure incroyable. Ses racines aériennes coulent des branches vers le sol pour s’y fondre et former un nouvel arbre. Il est très beau et rien que pour passer un moment avec lui, ça vaut le coup… Silence, chacun avec soi, assit ou étreignant le Banian, marchant quelques pas ou méditant déjà les mains jointes sur le banc d’à côté.

matrimandir 

Enfin c’est le moment, en silence plus que jamais, nous nous déplaçons en file indienne et chacun dépose ses chaussures à l’entrée avant de monter l’escalier qui nous conduit à la porte du vaisseau… Ah oui pour moi, c’est vraiment un vaisseau, un vaisseau spatiale magnifique qui va nous emmener… à l’intérieur de nous…


Whaou  c’est juste inimaginable
, le sol est recouvert d’un tapis blanc immaculé, le silence est presque bruyant, quelques Auroviliens sont postés pour nous guidés à l’intérieur, nous suivons à présent une rampe qui monte lentement, en spirale, jusqu’à la chambre intérieure « The inner Chamber ».

 

meditation J’y suis, ma respiration est suspendue un instant, mes pieds avancent jusqu’au coussin blanc, offert, je m’assois, mes yeux se posent sur la boule de cristal posée au centre de la pièce, un filet de lumière descend du ciel et danse comme une vaguelette silencieuse et voluptueuse. Je me laisse emportée au large de cette sensation de paix…

Tout autour de la chambre intérieure, quelques douzes pétales, chacun d’une couleur différente et chacun porteur d’une qualité différente. Vous trouverez : courage, bonté, humilité, paix, progrès, réceptivité, aspiration, persévérance, gratitude, sincérité, égalité, générosité. Douze petites chambres où vous pourrez venir méditer à votre guise, ou presque, mais il faudra vous inscrire et revenir. Pour nous, le rendez vous est pris, il ne nous restera qu’à choisir notre pétale!!!

Comme je vous le disais plus haut, il faut se promener à Auroville et y séjourner pour en apprécier les subtils parfums… On ne visite pas Auroville comme on visite un musée, c’est une cité expérimentale qui vit aux rythmes de ces habitants portés par un rêve :

 

 En résumé, ce serait un endroit où les relations entre être humains, qui sont d’ordinaire presque exclusivement basées sur la concurrence et la lutte, seraient remplacées par des relations d’émulation pour bien faire, de collaboration et de réelle fraternité.  

La Mère

 

 

Auroville : infos pratiques

 

Voici les quelques infos pratiques qui pourront vous aider si vous vous rendez à Auroville :

 

Le site web d’Auroville

Deux supers guest houses : Bodhidarma (qui n’appartient pas à Auroville mais en est proche par sa localisation : indiariaz@gmail.com) ou Samuthira (qui fait parti de la communauté)

Nos 2 cantines préférées : Samuthira (qui fait aussi resto) et Pavithra (à 600m sur la première portion de route qui mène à Auroville)

Se déplacer : on vous conseille vraiment de louer un scooter (si vous savez conduire of course!) pour environ 160 RPS/jour; Prendre un tuktuk pour aller au visitors center de Pondi vous reviendra à 270 RPS, l’aller…

Le matrimandir « se visite » à des heures très précises : prendre un RDV au visitors center, de 10h à 11h ou de 14h à 15h, fermé le mardi

 

matin aurovillien

 

Et vous, qu’en est-il de votre expérience à Auroville, racontez nous !!! Good trip…

Tu as aimé cet article? N'hésite pas à le partager!!!
PARTAGER
Rêves et Sac à Dos est un Blog voyage autour du monde créé par Audrey et Karine. Vous y retrouverez des conseils pour préparer vos voyages et votre tour du monde, des récits, photos et vidéos. Suivez le fil rouge de leur Tour du Monde : "Quel est ton rêve?" à travers les interviews des enfants qu'elles rencontrent sur les 5 continents Rejoignez-nous sur notre profil Google+

Commentaires

commentaires

6 Commentaires

  1. Waouw! Superbe expérience! Je n’avais jamais entendu parler de cette cité utopique, un grand merci de nous l’avoir fait découvrir à travers vos yeux et votre ressenti :)!

    • Merci les Voyageurs Sans Frontières! Auroville est vraiment à découvrir si vous passez un jour dans l’coin, un monde à part dans l’immensité indienne… 😉

  2. An impressive share! I have just forwarded this onto a friend who was conducting a little research on this. And he in fact ordered me lunch due to the fact that I discovered it for him… lol. So allow me to reword this…. Thanks for the meal!! But yeah, thanks for spending the time to talk about this subject here on your site.

  3. I simply want to tell you that I am just newbie to blogs and honestly loved this blog. Very likely I’m want to bookmark your site . You amazingly have amazing articles. Thank you for sharing with us your web site.

LAISSER UN COMMENTAIRE