Voyage en Birmanie : Trek de Kalaw au Lac Inle en 3 jours

1165

Toujours sous le charme de Bagan et de la gentillesse des habitants, nous nous décidons finalement au matin du septième jour à quitter ce havre enchanteur pour rejoindre un autre « Must » de la Birmanie, le Lac Inle. C’est en cours de route que nous décidons de descendre à Kalaw afin de réaliser les derniers 60km à pied.

 

De Kalaw au Lac Inle… à pied!

Nous organisons notre voyage sur mesure en Birmanie : un trek de trois jours et deux nuits que nous organiserons avec l’agence locale. Sam’s Family nous attire par sa simplicité et sa bonne humeur. Nous rejoignons un groupe de quatre personnes, discutons de l’organisation et convenons d’un rendez vous au matin suivant pour le départ. On ne vient à Kalaw que pour mieux en repartir! Il nous faut encore gravir la colline avant de rejoindre notre hotel pour profiter d’une délicieuse nuit de sommeil troublée uniquement par l’excitation de la marche à venir.

guide trek kalaw sam family

L’équipe de Sam’s Family qui nous a accompagné sur ce trek

 

 

Kalaw, top départ!

Au matin donc, nous retrouvons nos compères au Restau-agence, un bon café avant toute chose ; puis nous organisons les sacs à dos. En effet nous ne partons qu’avec un petit sac contenant le nécessaire pour trois jours de marche, c’est à dire une brosse à dent et deux culottes! Les gros sacs à dos, eux, prennent la route jusqu’à notre hôtel près du Lac Inle.

 

Premier jour de marche

Voilà tout est près, on y va! C’est parti pour trois jours de marche, guidée par une jeune femme adorable Sonia et son acolyte cuisinière que nous remercions encore ; Le rythme de la journée s’installe, deux heures de marche puis une pause thé avec petit gâteaux. Deux heures de marche, déjeuner chez un habitant du village, sieste et dernière heure de marche avant le bivouac, de nouveau chez un des habitants du village.

 

trek kalaw villageNous traversons des forêts, des champs, marchons dans la boue sous la pluie diluvienne avant de suer sous les éclaircies. Nous dévalons les collines et remontons aussitôt l’autre côté, nous suivons le chemin de fer sous une nouvelle pluie diluvienne. Mais qu’importe tout ça, nous ce qu’on aime, c’est être dehors alors là, on se régale !

 

paysage myanmar

Les villages que nous traversons sont plus pittoresques les uns que les autres. Les maisons sont faites en bambous tressés, technique dont nous mesurons le travail pour l’avoir effectué pendant notre volontariat dans une ferme en Thaïlande. La maison typique est constitué de la cuisine au rez de chaussée et souvent d’un abris pour les « buffalos » puis à l’étage une grande pièce, recouverte de tapis de bambou, c’est un peu un grand salon qui sert de chambre aux invités. Un autel, toujours, pour Bouddha…

À la façon des septs nains de Blanche Neige, nous découvrons nos lits (des grosses couvertures posées sur le sol) alignés les uns à côté des autres. C’est ici aussi que le repas du soir nous sera servi. Sonia et la cuisinière de l’équipe nous préparent un vrai festin que nous mangeons entre nous, sans interaction avec nos hôtes que nous ne verrons qu’en arrivant et en repartant. C’est d’ailleurs je trouve le point faible du trek.

 

Deuxième jour du trek

Le deuxième jour se passe comme le premier, dans de nouveaux décors, champs de riz, cultures de gingembre. Dans l’aprés midi alors que nous traversons un village de la minorité Pa-O, deux femmes nous font signent de la fenêtre de leur maison en nous lançant quelques mots que bien sur nous ne comprenons pas.

champs buffalos birmanie
Elles veulent nous inviter à boire le thé nous explique Sonia! Nous acceptons avec enthousiasme et même si nous ne pouvons pas « communiquer », nous resterons en leur compagnie deux bonnes heures à rire et profiter de nos présences respectives. Nous reprenons la marche jusqu’au village qui nous accueille, moi c’est sur, je vais bien dormir !

 

portrait birmanie pa-o

 

 

La dernière étape…

Le troisième jour arrive déjà, marquant ainsi la fin de ce temps de marche. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi c’est toujours un moment particulier, celui où l’on arrête de marcher, d’errer, de rêver dans la nature pour réintégrer un quotidien aussi agréable soit-il d’ailleurs.

portrait birmanie pa-oC’est aussi un des temps forts de ces trois jours, la pirogue jusqu’au Lac Inle, à travers les canaux, nous découvrons les jardins flottants. Le soleil descend dans le ciel, c’est juste l’heure magnifique pour arriver en bateau. Une belle poésie de couleurs, l’émotion me saisit. Je dois me reprendre un peu sinon je vais encore pleurer!

 

Inle

Tout l’équipage est silencieux, absorbé par la beauté du lieu, bercé aussi par la pirogue qui file à bonne allure. Et soudain, le canal s’ouvre en grand sur le lac, nous croisons de plus en plus de pirogues, chargées les unes avec des légumes, les autres avec des paniers ou encore des gens.

pêcheur au lac inleLe visage d’Audrey s’illumine, en tournant la tête je comprends pourquoi. Le premier pêcheur birman dans sa danse caractéristique. Les pêcheurs birmans se servent d’une jambe pour manier la pagaie, l’autre jambe est en appuie sur la pirogue, de cette façon, ils ont les mains libres et peuvent manipuler aisément leur filet de pêche.

C’est à Nyang Shwe que le spectacle s’arrête. Nous regagnions la terre ferme et nous dirigeons vers notre hotel pour se jeter sous une bonne douche.  Fin d’après midi nous rencontrons les voisins qui nous invitent pour l’apéro! La belle équipe de Yolotravel avec qui nous échangeons nos anectdotes de voyage of course !

village lac inle birmanieC’est vraiment beau et doux, je n’arrive pas à trouver pour le moment d’autres mots pour définir l’atmosphère de ce pays, que ce soit autour de Mandalay, à Bagan cela va s’en dire ou ici au Lac Inle. La douceur est tout ce qui me vient en pensant à ce voyage en Birmanie.

Un aperçu en vidéo? C’est par ici!

 

Nos infos pratiques

 

Les quelques infos pratiques que nous donnons sont toujours des endroits/ hôtels /activités/ etc… que nous avons testés!

 Bus de Bagan au Lac Inle : 22 000 kyats pour deux.

Trek 3 jours/2 nuits avec Sam’s Family : 38 000 kyats par personnes.  Chaque membre de notre groupe a laissé 10 000 kyats de pourboires, ce qui n’est pas « obligatoire ». Nous avions tellement apprécié Sonia que ce geste nous paraissait juste normal!

Un conseil, lors de la réservation de votre trek, l’agence vous demandera de lui indiquer l’adresse de l’hôtel où vous avez prévu de dormir une fois arriver à Inle. La raison est simple, pendant que vous parcourrez la distance à pied, vos sacs, eux, seront directement amenés à votre prochain hôtel! (Pensez donc à faire une réservation avant!)

Droit d’entrée au Lac Inle : 24 000 kyats pour deux

Hotel à Kalaw : Kalaw Thitaw II, environ 20 euros pour une chambre double. Il existe aussi Kalaw Thitaw I qui se trouve au même endroit à des tarifs supérieurs

Hotel à Nyang Shwe : Aungmingalar hotel, 72 000 kyats pour une chambre double pour 3 nuits.

Et vous, un trek de Kalaw au lac Inke, ça vous tente? Vous avez appréciez l’article, faîtes nous le savoir avec un partage ou un like! Merci d’avance!

Tu as aimé cet article? N'hésite pas à le partager!!!
PARTAGER
Rêves et Sac à Dos est un Blog voyage autour du monde créé par Audrey et Karine. Vous y retrouverez des conseils pour préparer vos voyages et votre tour du monde, des récits, photos et vidéos. Suivez le fil rouge de leur Tour du Monde : "Quel est ton rêve?" à travers les interviews des enfants qu'elles rencontrent sur les 5 continents Rejoignez-nous sur notre profil Google+

Commentaires

commentaires

7 Commentaires

    • Tant mieux Emy! C’est un pays que nous avons adoré!!! Les gens sont très accueillants et il y a énormément de choses à y découvrir, tant sur le plan culturel que sur le plan « nature »!

  1. Magnifique article et magnifiques photos ! La Birmanie n’est pas un pays dont on entend souvent parler, mais c’est sûr qu’après avoir lu tout ce que vous en dites, on ne peut qu’avoir envie d’y aller. La simplicité qui se dégage des photos est touchante !

LAISSER UN COMMENTAIRE