Workaway à Nairobi : Alice, notre première hôte au Kenya

2122

Nous avons décidé de faire notre tour du monde en passant, le plus souvent possible, par des « associations de volontariat ». Il en existe plusieurs dont nous sommes devenues membres : Workaway, HelpX,… Et vous savez peut-être déjà que nous avons commencé notre voyage par le Kenya (si vous voulez en savoir plus sur notre itinéraire c’est par ), nous sommes donc passés par Workaway (cette fois-ci) pour trouver notre première hôte : Alice.

 

 

Notre hôte Workaway : Alice Muhonja

 

alice hôte workawayAlice Muhonja est notre hôte à Nairobi, elle vit avec sa famille dans un quartier appelé « Sosian Estate » à environ 30 minutes du centre ville de Nairobi lorsqu’il n’y a pas d’embouteillage sinon cela peut prendre jusqu’à une heure et demi… Elle a cinquante deux ans bien qu’elle en paraisse dix ans de moins, habite une grande maison avec trois de ses quatre enfants : Laurens  à 22 ans, William 21 ans et Steve tout juste 18 ans. L’aînée, Grace à 24 ans et vit dorénavant avec son compagnon dans un quartier proche de sa mère et lui rend visite très souvent.

Alice n’a pas grandi à Nairobi mais y vient dans les années 1990 pour s’y marier mais le mariage ne durera pas, son mari part tout simplement et la laisse ainsi avec ses quatre enfants. Elle me dit d’ailleurs que c’est assez courant, les maris partent…

Alice Muhonja est une femme extraordinaire qui a à coeur d’éduquer et de nourrir les enfants d’un des bidonvilles de Nairobi, ce quartier se nomme « Mowlen » et comme dans tous les bidonvilles du monde y vivent des gens dans une grande précarité et des conditions d’hygiène déplorables…. On y trouve quelques étals et beaucoup de poussière… Les enfants y jouent malgré tout, comme tous les enfants du monde.

repas safisha écoleEn 2008, elle commence par leur apporter de la nourriture. Pendant deux ans quotidiennement elle les nourrira et s’occupera d’eux. Alice est joviale, attentive et s’intéresse aux futurs de ces enfants qu’elle connait maintenant individuellement par leur nom et par leur histoire parce que les enfants lui parlent, se confient…

Puis Alice réalise qu’ils ont besoin de plus. Elle décide de leur donner les moyens de trouver leur propre façon de subsister dans le futur. Selon elle, cela passe par l’accès à l’éducation.

école Safisha AfricaElle créée donc en 2010, sa fondation Safisha Africa et son école à Mowlem. Elle a choisi le nom Safisha parce qu’il signifie « propre » et que son ambition est de « nettoyer l’Afrique » en donnant accès à l’éducation aux enfants des rues. Alice s’active. Elle s’inscrit sur Workaway, HelpX, Airbnb, crée un site web…

Alice s’occupe de tout, coordonne, les enfants, le matériel dont l’école à besoin, l’enseignement, les repas. Lorsque les enfants arrivent chez elle, ils reçoivent uniformes, chaussures, tout ce dont ils ont besoin. Deux femmes l’aident, Marie, une jeune femme de 35 ans qu’elle a rencontré à l’église de son quartier, qui devient donc enseignante et Sara, une maman dont les 3 enfants bénéficient de l’aide de la Fondation, cuisine tous les jours pour tout le monde.

 

Parfois les autorités voisines, représentées par un petit bureau, l’appelle :

 Safisha, nous avons un enfant içi, est ce que vous pouvez vous en occuper ?

 

Nous avons vu une trentaine de ces enfants qui accueille Alice d’un joyeux :

 Good morning teacher Alice!  

cours enfants nairobi

 

Le plus petit a aujourd’hui trois ans mais il est arrivé à l’école a un an et demi et le plus grand a quatorze ans. Il y a donc plusieurs classes et des niveaux différents, on apprend aux tout petits à former les lettres et les plus grands étudient quelques fractions.

Alice finance la totalité des frais de la fondation ce qui inclu le loyer bien sûr de l’école, les bancs, les tables, cahiers, crayons, uniformes, chaussures, frais médicaux, et la nourriture qu’elle veut de bonne qualité pour ses petits. Nous l’avons d’ailleurs accompagnée pour aller acheter le riz pour l’école, elle n’hésite pas à faire des détours pas possible si elle considère que le riz n’est pas de qualité satisfaisante.

Christol école Nairobi

 

 

Pour financer tout cela, Alice fait appel à des volontaires à travers l’association Workaway, qui travailleront avec elle à l’école et paieront une contribution modique mais pour elle indispensable. La plupart des volontaires font également un don à la fondation. Elle a aussi mis en place des Chambres d’Hôtes agréables où vous pourrez aussi profiter de ses talents de cuisinière!!!

 

C’est ainsi donc que nous avons eu la chance de rencontrer cette femme au grand coeur, qui s’est occupée de nous comme de ses « petits » et qui nous a régalé de quelques recettes kényanes délicieuses.

 

recreation

 

 

Nous avons travaillé très peu à l’école parce que les enfants étaient en vacances lors de notre séjour mais suffisemment pour les garder dans notre coeur.

 

classe workaway

 

Si vous aussi êtes touché par le travail d’Alice, vous pouvez l’aider en séjournant chez elle  en chambres d’hôtes ou en Workaway (si vous passez au Kenya… 😉 ) ou encore faire un don via son site web (paiement sécurisé via Paypal). Elle a vraiment besoin de soutien!

 

 

Tu as aimé cet article? N'hésite pas à le partager!!!
PARTAGER
Rêves et Sac à Dos est un Blog voyage autour du monde créé par Audrey et Karine. Vous y retrouverez des conseils pour préparer vos voyages et votre tour du monde, des récits, photos et vidéos. Suivez le fil rouge de leur Tour du Monde : "Quel est ton rêve?" à travers les interviews des enfants qu'elles rencontrent sur les 5 continents Rejoignez-nous sur notre profil Google+

Commentaires

commentaires

11 Commentaires

    • Salut Hervé, effectivement, Alice est un femme hyper courageuse et j’espère qu’on a su retransmettre l’ampleur de son travail qui est, comme tu le dis, impressionnant!

  1. Quelle femme cette Alice.Ce qu’elle réalise est magnifique et admirable.Par chez nous on a tendance à oublier quelle chance nous avons,merci pour cet article qui remet les choses en perspectives.
    Et merci à tous de donner et d’aider Alice dans son combat pour une vie meilleure pour tout ces enfants.

    • Salut Marina, le combat d’Alice pour ces enfants qui n’ont rien… est énorme, et ce qui nous a beaucoup touché c’est la force et la joie qu’elle met tous les jours dans son travail! Et oui, si certains peuvent donner… même 10€, c’est déjà bien! Surtout que son site web (par lequel on peut faire un don via Paypal) est sécurisé.

  2. Coucou Karine et Audrey,
    Votre témoignage nous montre bien l’accueil généreux et sans limites d’Alice. Ca me fait vibrer et me remémore mon long passage à Source Vive ! Un vrai bonheur malgré la difficulté de faire face…
    La doune

LAISSER UN COMMENTAIRE